Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

03/10/2017

Les techniciens et les techniciennes de forge

Le métier de technicien de forge consiste en la mise en forme les matériau à chaud. Tout ce qui est aciers ferreux, aciers inoxydables, cuivreux, aluminium. Les techniciens de forge font souvent de petites séries et ce n'est pas du travail à la chaîne.

La découverte du métier de technicien de forge

Pour pouvoir découvrir ce secteur d'activité, SBS Forge précise qu'il est possible de démarrer un CAP en formation aux métiers de la forge. Les techniciens confirmés ont un rôle de contrôle. Tous les jours en arrivant dans l'usine ils ont pour mission de faire un contrôle des fours pour s'assurer qu'il n'y a pas de problèmes par rapport aux aciers qui sont à l'intérieur du four.

technicien de forge,acier,aciers à chaud,sbs forge,métierLe travail de l'acier à chaud selon SBS Forge

Une fois ce contrôle effectué les machines sont vérifiées et réglées. Selon les pièces, des outillages doivent être préparés. Pour travailler la masse de métal à chaud, une masse fixe tombe dessus et les techniciens doivent retourner les pièces au fur et à mesure afin d'allonger les pièces forgées dans le sens qu'ils le souhaitent.

Petit à petit, la pièce change de forme et les techniciens contrôlent les dimensions obtenues afin qu'elles respectent la cote voulue par le client. Le contrôle de dimension c'est la qualité du forgeron quand la pièce est posée par terre. Normalement à la fin la pièce en acier forgée doit pourvoir être usinée.

Un travail minutieux et exigeant

Certains aciers sont comme du verre : un mauvais coup, une mauvaise température et le travail doit être refait. L'acier ne réagit jamais de la même manière et c'est ce qui fait que technicien de forge et un métier intéressant.

Selon SBS Forge, les qualités requises pour être un bon technicien de forge, c'est être à l'écoute des anciens, être assez méticuleux et faire attention à tout ce qui est réalisé.

 

 

25/09/2017

Acier laminé et Acier étiré, quelles différences ?

sbs forge, acier, acier laminé, acier étiréProcédé de fabrication de l'acier laminé

Pour obtenir de l’acier laminé, SBS Forge indique qu'il faut un grand bloc de métal, d’acier que l’on fait passer entre deux rouleaux, en ayant préalablement fait chauffer l’acier à 1200 degrés. Les rouleaux vont venir aplatir le métal puis deux rouleaux verticaux vont venir donner la largeur à la bande en fonction des besoins des clients.

L’acier étiré expliqué par SBS Forge

L’acier étiré c’est de l’acier laminé qui est passé à travers d’une filière : un outil qui a la forme que l’on veut donner à l’acier. On fait passer le métal à froid, à travers cette filière.

Les différences entre l’acier laminé et l’acier étiré

L’acier laminé va avoir un état de surface beaucoup plus noir, plus calaminé, des arrêtes douces et arrondies. L’acier étiré a quant à lui, un état de surface beaucoup plus propre, plus finie et des arêtes vives.

Les formes et les aciers employés

Pour tout ce qui est tubes, carrés et rectangles, la majorité des fournisseurs ne proposent que du laminé. Les tubes sont fabriqués à partir d’un fer plat qui est replié en lui donnant une forme rectangulaire ou carrée. Le dessus est entièrement plat mais à l’intérieur on peut retrouver la soudure.

Pour les cornières, deux solutions existent. Il y a des cornières en laminé, avec un état de surface assez calaminé et un angle intérieur très arrondi. Su la cornière étirée, les angles sont bien définis et les arrêtes sont parfaitement plates.

Les différences de prix

Sur les fers plats et les cornières, les différences de prix sont ne sont pas très importantes même si l’acier étiré est un peu plus cher. En revanche selon SBS Forge sur les tubes la différence de prix est assez conséquente. Le tube laminé est beaucoup plus abordable car le procédé de fabrication du tube étiré doit être différent et plus coûteux.

15/09/2017

Tout sur la fabrication de brides et couronnes

couronne, brides, acier, sbs forgeTous les jours, des pièces en petites et moyennes séries sont produites en France pour diverses industries. Selon la société SBS Forge, il existe plusieurs techniques de fabrication en fonction de la taille et de la section des pièces à réaliser.

Le travail de l'acier: les brides

Dans un premier temps, les barres de métal sont débitées sur mesure en fonction de la taille et de la section des pièces à produire.

La réalisation des brides de grandes sections se fait à chaud. Pour cela, les barres d'acier sont chauffées à cœur. Elles sont centrées sur une rouleuse permettant de traiter des pièces atteignant jusqu'à 2500 millimètres de diamètre. La couronne est ensuite fermée par étincelage. Cette technique spectaculaire permet aux deux extrémités de fusionner entre elles, sans ajout de métal d'apport.

La structure de la zone soudée est celle d'une pièce forge.

SBS Forge et vérification des couronnes

La couronne doit aussi transiter sur un poste de mise en forme pour assurer sa parfaite circularité au niveau de raccord. Un passage sur une calibreuse permet de travailler la couronne pour l'amener à la dimension souhaitée.

 

Enfin une dernière presse permet la planéité de la couronne. Cette technique de fabrication confère aux couronnes une résistance mécanique irréprochable tout en réduisant au minimum la quantité de métal nécessaire.

Traitement de pièces à petit diamètre et brides

Les pièces à petit diamètre à grande section, subissent le même traitement sur des équipements proportionnés.

Les brides de faible section sont quant à elles, roulées à froid. Les différentes rouleuses permettent de réaliser aussi bien les petits que les grands diamètres. Un poste de soudure par étincelage se charge de solidariser les deux extrémités de la pièce pour fermer les brides de raccord.

L'usinage des pièces

Des tours frontaux et verticaux à commande numérique sont souvent utilisés pour traiter des pièces de multiples diamètres. Les pièces de petit diamètre sont souvent usinées sur des centres de tournage à commande numérique.